•  Nouvelles   •  Interview de Sigma Biotech avec Antonio Caro
Antonio Caro Salmerón - CEO en United Caro

Interview de Sigma Biotech avec Antonio Caro

Dans cette interview, nous allons savoir les subtilités d’une entreprise hautement spécialisée et sa professionnalisation dans tous ses processus, qui s’occupe de tous les détails de la production et de la distribution de boyaux naturels, constituent une référence mondiale dans le secteur.

Antonio Caro, directeur d’ECOTRIP, explique comment une entreprise familiale, créée il y a plus de six décennies, a connu une croissance spectaculaire ces dernières années, qui l’a obligée à réinventer sa structure et son fonctionnement pour s’adapter à un modèle économique qui, sans perdre l’origine traditionnelle et artisanale, doit répondre à un marché beaucoup plus vaste, où la lutte pour le prix est une des armes de concurrence caractéristique du secteur.

En fait, son principal objectif stratégique à court terme est l’internationalisation, pour laquelle l’ouverture du siège d’ECOTRIP à l’étranger est prévue.

Antonio Caro conclut que l’engagement pour la R & D est l’une des clés de la croissance de son entreprise. En fait, il travaille depuis plusieurs mois sur un projet avec Sigma Biotech pour le développement d’un nouveau produit totalement innovant qui aura un impact sur le marché de l’intestin.

“L’innovation est la seule mise fiable pour gagner la concurrence et la différenciation pendant plus de temps”

ECOTRIP est une société dédiée à la production et à la distribution de boyaux naturels. Expliquez-nous plus de détails comment les boyaux sont obtenus, à quoi ils servent et, surtout, quel type de clients ils ciblent.

Les boyaux sont des enveloppes naturelles utilisées depuis des siècles pour farcir la pâte de viande. En réalité, un boyau c’est un tube digestif de porc, vache ou d’ovin. Non seulement ils servent de contenant pour une meilleure conservation, mais ils sont également les véritables créateurs du bon goût des saucisses, en aidant au processus de conservation et en améliorant les caractéristiques organoleptiques de ce type de produits. Les boyaux ont beaucoup d’avantages, car ils sont comestibles, très élastiques, résistants et ne procurent aucune saveur indésirable. Ils constituent donc un complément indispensable à l’amélioration de la qualité de la viande.

Bien que le rembourrage avec des boyaux ne soit pas une nouveauté, il y a différents types de calibres, de saumures et d’épices qui rendent latentes les différences entre les qualités d’un boyau à un autre. De ECOTRIP, nous misons de nous différencier avec une gamme de produits basée sur la qualité afin que les fabricants / transformateurs de saucisses aient le meilleur complément possible à leur viande et, ensemble, en fassent la saucisse idéale.

Près de 70 ans d’expérience garantissent Grupo Caro.

Q: Dites-nous comment ECOTRIP a émergé, quelles sont ses origines?

R: Jusqu’à atteindre l’ECOTRIP actuel, l’entreprise a traversé un processus de transformation très important. En fait, le grand créateur de notre entreprise a été mon père, Antonio Caro Valero, qui a décidé en 1970 de se lancer dans la commercialisation des boyaux et des produits agroalimentaires destinés au secteur de la viande. Il était responsable de la distribution des boyaux aux différents abattages qui avaient eu lieu dans notre ville, Ferreira, ainsi que dans toute la région de Baza, limitant beaucoup la distribution à d’autres régions en raison du peu de moyens existants.

Comme cela a été le cas de nombreuses entreprises qui ont démarré à cette époque, les débuts ont toujours été faits avec des processus très traditionnels en raison de la faible industrialisation existant au cours de ces années, bien qu’en réalité le traitement actuel de l’intestin dans le monde entier n’est pas très différent de ce qui a été dans ses origines.

C’est mon père qui a posé la première pierre de l’histoire de notre société et un nouveau groupe de la deuxième génération nous sommes ceux qui continuent à travailler et à miser sur un produit d’une grande valeur ajoutée pour l’industrie de la viande.

Je regarde toujours en arrière et je me souviens des origines de notre société, ce qui m’aide à valoriser davantage ce qu’ECOTRIP est aujourd’hui. Il est indispensable de savoir d’où nous venons pour savoir ce que nous voulons convertir.

Q: Au cours de ces années, nous avons soulevé des problèmes, des défis, des accomplissements, des réussites…

R: Bien sûr, la professionnalisation d’une entreprise soulève, à partir du moment où vous décidez de la réaliser, de nouveaux objectifs, défis, réussites et accomplissements quotidiens, mais implique également de nombreux problèmes.

Il y a toujours des aspects sur lesquels vous ne comptez pas au début. Bien que cela semble une incongruité, l’un des moments les plus difficiles de la croissance de la société a été vécu. Au cours des trois dernières années, la société a connu une croissance supérieure à 40% par an, tant en ressources financières qu’en ressources humaines, ce qui l’a obligée à procéder à une restructuration et à une professionnalisation très importante de la société. Ce processus, toujours en cours, est beaucoup plus complexe à gérer que prévu, notamment en ce qui concerne les changements de personnel, la restructuration des départements et du personnel; mais malgré les difficultés, nous sommes très heureux car les fruits de ce dur labeur déjà viennent. Nous aimons les défis et personne n’a dit que ce serait facile.

Malgré cela, je souligne beaucoup de choses plus positives que négatives. Par exemple, l’une des réalisations les plus importantes de notre société a été la création de la marque ECOTRIP, qui englobe 100% des produits de l’intestin, puisqu’elle concerne le reste des produits agroalimentaires destinés aux bouchers, tels que machines, scies, épices, ognons, couverts sont commercialisés sous la marque Grupo Caro. La création de cette nouvelle marque a été extrêmement délicate, notre slogan « Naturellement sain » englobe le caractère naturel de notre produit et son processus de production. Je pense que la société a beaucoup de valeur grâce à cette nouvelle marque qui nous différencie du reste de la concurrence.

En outre, la création d’un réseau commercial et industriel efficace n’a pas été une tâche facile. En fait, c’est un processus que nous continuons de mettre en place aujourd’hui et qui est fondamental pour notre croissance future. Et c’est que ECOTRIP, en tant que tel, est passé d’une société de marketing à un fabricant en très peu de temps, avec sa propre chaîne de distribution, ce qui est l’un des plus grands défis à ce jour.

Q: On dit souvent que les erreurs s’apprennent plus que les succès. Dans votre cas, est-ce que c’est aussi le cas?

Vous apprenez toujours des erreurs plus que des succès et en plus. Dans notre cas, la croissance explosive que nous avons eu ces dernières années nous a obligés à prendre des décisions très importantes pour transformer la société en une structure forte et robuste, afin de la préparer aux nouveaux défis qui se présenteront à l’avenir. Et jusque-là peut-être que nous n’étions pas prêts à grandir si brillamment. Ce type de croissance avec une organisation plus appropriée à l’époque aurait été un processus beaucoup plus léger, mais heureusement, je pense que nous avons géré ces changements dans le cadre d’une expérience très correcte, judicieuse et précieuse, qui nous sert pour l’avenir.

Il est toujours agréable de se développer et d’y être préparé, et ECOTRIP est prêt à poursuivre sa croissance dans le secteur.

Q: Parlez-nous de l’actualité d’ECOTRIP. Quel chiffre d’affaires l’entreprise représente-t-elle? Dans combien de pays sont-ils présents? Y a-t-il concurrence dans ce secteur?

R: ECOTRIP est aujourd’hui le troisième producteur national. Pour nous, c’est tout un réussit d’être dans cette position sur le marché des boyaux et d’autant plus si nous retenons le fait qu’en 2007, année au cours de laquelle la société a changé de cap et a décidé de vouloir être ce qu’elle est aujourd’hui, sans avoir la valeur extrêmement importante dans le secteur pour concurrencer avec les grandes entreprises. Aujourd’hui, nous sommes une référence dans le secteur et nous sommes en mesure de rivaliser avec les grandes entreprises du secteur.

En fait, nos chiffres sont la meilleure approbation de notre travail. Nous avons clôturé 2015 avec un chiffre d’affaires de 7,5 millions d’euros et une prévision de 8,8 millions pour 2016, qui devrait être une nouvelle année de croissance et d’amélioration dans le secteur.

La présence de notre société dans quinze pays (Espagne, Portugal, France, Maroc, Argentine, Brésil, Chine, Italie, Belgique et Allemagne, entre autres) est un atout important pour poursuivre la trajectoire de croissance réalisée jusqu’à présent.

Bien que cela semble difficile à croire, il s’agit d’un secteur très concurrentiel. En fait, ECOTRIP a réussi à faire de ses fournisseurs ses propres concurrents, ce qui démontre la férocité actuelle pour les positions privilèges au sein de cette industrie qui compte de plus en plus d’agents.

P: Où va ECOTRIP stratégiquement?

R: Le principal objectif stratégique de notre société est l’internationalisation. Bien que nous soyons déjà présents dans quinze pays, notre objectif est l’ouverture d’un nouveau siège social, en annulant du marché certains distributeurs et intermédiaires. L’idée est claire: atteindre directement le producteur ayant sa propre présence dans différents pays, ce qui nous permettra de garantir la meilleure qualité de produit possible et la réalisation de synergies avec les clients, renforçant et renforçant les relations commerciales avec eux via notre marque à la première personne. En effet, cette année, nous allons ouvrir deux nouvelles filiales d’ECOTRIP au Brésil et en France, ce qui nous aidera dans ce processus d’internationalisation qui est si important pour nous car le marché espagnol a moins de mouvement aujourd’hui.

P: Et qu’implique l’investissement dans la R & D dans cette stratégie?

R: Il est impossible d’accéder à de nouveaux projets et marchés si vous ne miser pas sur la R & D. Si à la fin vous faites ce que toutes les entreprises, sans apporter de nouvelles contributions et qui ne différencient pas, vous êtes un de plus sur le marché. Par conséquent, nous devons nous différencier de la concurrence, en cherchant une amélioration productive pour nos clients et en leur permettant une plus grande rentabilité avec de nouveaux produits. Si vous ne comptez que sur l’achat et la vente, ou sur la fabrication de ce que d’autres font déjà, mais à un coût inférieur et sans valeur ajoutée à ce qui existe déjà, vous ne pourrez jamais développer de manière durable. D’autre part, si vous développez des produits avec lesquels vous fournissez des solutions à vos clients, où vous voyez la valeur ajoutée par vos produits et ceux que vous avez votre propre identité, le succès viendra tôt ou tard.

Je suis très clair sur le fait qu’ECOTRIP ne sera jamais en concurrence pour le prix, mais pour la qualité et la différenciation de son portefeuille de produits. Pour cela, la seule façon de le faire est de miser sur la R & D. Ce point est un autre facteur clé pour nous dans la stratégie de la société pour les années à venir. Récemment, ils ont inauguré des installations dotées des dernières technologies pour le développement de leur activité.

P: Quelle impulsion va prendre cette nouvelle usine et quels sont les objectifs à atteindre en misant sur le développement de ces nouvelles installations et leur réforme globale?

R: Avec la nouvelle usine, nous allons doubler la capacité de production et de stockage actuelle, principalement en plus qui donne une nouvelle identité à la société. Pour la première année d’exploitation, nous voulons jeter les bases de la croissance future, ce qui nous aidera beaucoup dans le processus d’internationalisation de la société. Comme je l’ai déjà dit, en Espagne, nous avons encore du chemin à parcourir, mais pas autant que nous pouvons nous développer sur le marché étranger. Nous aurons donc une chambre froide d’une capacité de 4 000 fûts et un entrepôt de 750 palettes. De plus, la nouvelle salle ou atelier de traitement peut accueillir 16 personnes travaillant en ligne avec nos produits, avec de nouvelles tables de calibration et de nouveaux robinets pour le traitement des boyaux et des machines à tuber, ce qui nous donnera une plus grande flexibilité et polyvalence dans les processus d’élaboration.

P: Dans ce sens, une entreprise comme Sigma Biotech, permet-elle d’être plus compétitive?

R: sans aucun doute. Il est très important que la société dans laquelle vous externalisez une partie de votre R & D applique la même philosophie de travail que celle que vous avez en tête. Avec Sigma Biotech, cela se passe ainsi. La vocation de sa structure est purement innovante et partage cette même idiosyncrasie avec la philosophie d’amélioration que nous avons à l’esprit dans ECOTRIP. Votre aide et vos conseils constants sont donc très importants pour que nos clients nous fassent confiance. L’amélioration du produit est essentielle pour rester compétitif dans le secteur, tout en maintenant les normes de qualité les plus élevées et, avec elles, cet aspect est garanti.

“ECOTRIP ne fait pas concurrence pour le prix, mais pour la qualité et la différenciation de ses produits. Pour cela, on mise sur la R & D”

P: Vous développez actuellement un projet avec Sigma Biotech, que signifie ce nouveau projet pour ECOTRIP?

R: C’est un projet qui se terminera sous peu mais dont nous avons une très bonne nouvelle. C’est un produit totalement innovant et nos clients dans le secteur de la viande nous exigent déjà en raison de son caractère hautement différenciant, car ce sera une révolution dans le secteur des boyaux. Il ne fait aucun doute que tous les travaux de l’équipe Sigma Biotech sont fondamentaux pour atteindre l’objectif visé et que leur expérience du secteur est essentielle pour mener à bien le développement.

P: Pensez-vous que l’externalisation de ce type de services est importante?

R: Je pense que oui. En premier lieu, il est plus facile et plus professionnel d’engager un expert externe en agroalimentaire, dans notre cas, car ils ont une vision différente qui leur permet de voir les choses avec perspective et d’élucider les différents points de vue dans lesquels nous sommes peut-être la société ne peut pas contempler. Lorsque vous avez plusieurs projets en tête, avec des idées claires, mais que vous voyez que vous ne pouvez pas l’assumer car le quotidien vous consomme tout le temps, il est préférable de laisser la place à des experts pour vous aider et ajouter à votre projet. Et c’est ce que nous avons fait dans ce cas avec Sigma Biotech, convaincus que c’était une excellente décision.

P: C’est donc l’engagement en faveur de la compétitivité et de l’innovation qui marquera l’avenir de votre entreprise?

R: Sans aucun doute. C’est aussi que je ne peux penser à rien qui nous permette de continuer si fort dans notre secteur, sans abaisser la qualité du produit. Et cet ECOTRIP n’est pas disposé à abandonner jamais. L’innovation est le seul moyen sûr de gagner en compétitivité et en différenciation pendant plus de temps.

 

Source: Sigma Biotech – Magazine, nº 4 – 2016